PHYTOBAC CERENA-EDART

A partir de 2 990€ HT le phytobac CERENA-EDART.
Les frais de livraisons dépendent du mode de livraison choisi et du département de livraison (voir bas de page).

Possibilité de combiner plusieurs phytobacs si la quantité d’effluents phytosanitaires est très importante.
Dispositif reconnu par le MEDDAD selon le Cahier des charges Bayer Cropscience  (n°PT06010).
Savoir-faire certifié ISO 9001 /2008 (par Bureau Veritas Certification).

Dispositif performant

  • Adaptable à tout type d’exploitation
  • Simple, pratique et autonome
  • Sécurise l’activité
  • Gain de temps
  • Confort de travail
  • Économe en énergie
  • Maîtrise des coûts
  • Sans Déchets Industriels Spéciaux (DIS).

Pose comprise

Depuis l’arrêté du 12 septembre 2006, les exploitants agricoles ont l’obligation de gérer leurs effluents phytosanitaires au champ ou à l’exploitation.

Garantie 10 ans                                              Fabricant Edart

Je souhaite un devis




Eligible aux subventions PCAE (si le projet comporte un phytobac, un débourbeur/déshuilleur, une aire de lavage et un regard de repartition des eaux)

Caractéristiques

Installé sur l’exploitation, Phytobac® est un système agréé de récupération et de dégradation des effluents phytosanitaires.

Le Phytobac®CERENA-EDART permet la récupération des effluents phytosanitaires et la dégradation des matières actives et de leurs métabolites par voie microbiologique. Les effluents phytosanitaires qui peuvent être introduits dans ces dispositifs sont les fonds de cuve dilués, les bouillies PPP non utilisables, les eaux de nettoyage du matériel de pulvérisation (rinçage intérieur et extérieur), les effluents liquides ou solides ayant été en contact avec des produits PPP ou issus du traitement de ces fonds de cuve, bouillies et / ou effluents et de semis traitement de semences.

Diagnostic Phytobac

Ce diagnostic réglementaire de dimensionnement du phytobac est obligatoire avant de commander le phytobac. Ce diagnostic est à présenter en cas de contrôle et c’est celui-ci qui rend votre phytobac conforme à la réglementation. Il comprend :

1/ Le dimensionnement du volume d’effluents produits sur l’exploitation

2/ La préconisation sur le choix du phytobac (emplacement, fonctionnement, surface, nécessité d’une cuve tampon éventuelle…)

3/ La rédaction d’un rapport de synthèse faisant foi en cas de contrôle réglementaire

4/ L’accompagnement sur la création de l’aire de lavage et les équipements associés : phytobac, débourbeur/déshuileur, regard (transmission de vidéos et de photos d’autres exploitations)

Capacité de traitement

Jusque 2 300 L par an d’effluents phytosanitaires

Exposition

Sud impératif pour une efficacité optimale

Substrat

TERRE végétale issue du scalpage de vos meilleures terres : 5 à 7 cm de haut de terre arable à « ratisser » sitôt moisson.

Cette terre, riche en microorganismes et chaumes, facilitera l’implantation des souches microbiennes adaptées.

L’ajout de paille, au départ, apportera une certaine porosité et fournira une source d’énergie pour les microorganismes du substrat. Elle doit être mélangée le plus finement possible à la terre, broyée et légèrement humidifiée.

En volume, la proportion doit être de 70 % de terre pour 30 % de paille soit 3 à 4 kg de paille pour 100 kg de terre.

Hauteur maximale du substrat : 60 cm à compter du fond.

Les effluents phytosanitaires seront acheminés par un PVC « percé » à environ 15 cm du substrat (pas de contact entre le substrat et le PVC) et être uniformément répartis.

Entretien

Le maintien d’une humidité suffisante (20 % en poids) permet d’assurer un bon fonctionnement de la biomasse microbienne et d’assurer une dégradation efficace des substances actives ; à défaut d’apports réguliers d’effluents, le milieu pourra être humidifié à l’eau claire via le lagunage PVC.

Au printemps (avant apports) et à l’automne : assurez un brassage pour éviter tout tassement et conserver une bonne porosité (fourche manuelle).

Tous les ans, avant le début des traitements, lors du brassage de printemps, apportez de la paille : le substrat a opéré une baisse et il faut recharger. Ajouter de 20 à 40 kg de paille hachée humidifiée/m³.

Dimensions (hors tout) :

Longueur : 4,5 m x Largeur : 2,4 m x Hauteur ext : 1,17 m (1,10 m hauteur int).

Avec trous préformés de 102 à 81 cm du fond interne pour l’arrivée des effluents et/ou la connexion à un autre Phytobac®CERENA-EDART.

100 % étanche en béton armé spécifique, coulé en une seule opération.

Volume utile

5,83 m³ (4.34 m x 2.24 m x 0.60 m) de substrat à apporter

Poids

5 T (non compris toit et lagunage en PVC)